Mon homme au foyer

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 7 juin 2009

Qui gardera les enfants (de nos enfants)?

Discussion avec Bébécoeur, 6 ans.

Quand elle sera grande, Bébécoeur sera conductrice de train.

D'accord.

Et elle aura une famille, Bébécoeur?

Ben oui, un mari, et des enfants.

Et qui gardera les enfants?

Ben, c'est leur nourrice..

Cela a l'air si évident.

Bébécoeur : ...

Bébécoeur : Ou toi, maman.

Ah oué? Bon ok.

Bébécoeur : ...

Bébécoeur  : Ou papaaaaa. Ah ah ah ah ah!

Bébécoeur est écroulée de rire.

Se roule par terre. Hilare.

Moi pourquoi cette idée fait-elle tant rire ma fille?

mardi 6 janvier 2009

Placards et tableau magique

Moi, je vis dans une maison où les placards se remplissent tous seuls.

J'ai aussi un tableau magique. J'y écris ce que je veux (des rouleaux de réglisse, par exemple) ; j'attends quelques jours ; puis je regarde dans le placard, et mon voeu est là.

Cela se passe-t-il comme ça chez vous aussi, ou est-ce moi qui vis dans un monde para-normal?

samedi 27 décembre 2008

Il m'a piqué mon cadeau du 8 mars

Les habitués de la maison connaissent le rituel:

  • Papazon achète trois ou quatre fromages différents, 

il les râpe, les fait fondre dans du vin blanc et du kirsch, et puis on se régale de bouts de pain trempés dans la fondue au fromage.

  • Le lendemain, Papazon achète de la viande de boeuf chez le boucher,

il la coupe en cubes, concocte de mignones petites sauces très bonnes à base de mayonnaise (curry, ail, coriandre, cumin...), fait chauffer l'huile, et puis on se régale de fondue dite "Bourguignonne".

Mais les habitués connaissent-ils la provenance du service à fondue?

C'est le comité d'entreprise de ma boite qui, un 8 mars, a décidé d'offrir un cadeau à chaque employéE.

Sympa.

J'ai pris la brochure pour la consulter à la maison et passer MA commande

Sauf que Papazon m'a piqué la brochure et a choisi SON service à fondue.

Non mais quel goujat, vous ne trouvez pas?
(Non, vous ne trouvez pas?)
(Hein? Vous voulez savoir comment on devient un habitué de la maison?)

lundi 22 décembre 2008

Je n'ai pas peur des ours, moi

Ai-je l'habitude, chacun des soirs que je passe à la maison, de vérifier un à un mes poussins endormis?

En fait, pas toujours. 

C'est parce que j'ai total-confiance que Papazon vérifie, un à un, nos poussins endormis.

Et même qu'il inspecte, une à une, les portes et les fenêtres de la maison, 

(c'est à cause des ours, qu'il dit. Moi je suis morte de rire. Je n'ai pas peur des ours)

Mais attention: quand Papazon est (c'est rare) absent pour la nuit, je vérifie un à un nos poussins endormis, 

et je m'assure que portes et fenêtres sont bien fermées. A cause des ours. 

dimanche 14 décembre 2008

Livre : Ces femmes qui en font trop

J'ai lu ce livre et je voulais vous en rendre compte 

(c'était pour comprendre un peu mieux Papazon, mon mari, qui est père au foyer)

.
Ces femmes qui en font trop… par Catherine Serrurier, La Martinière, 256 p., 17 €
Compte-rendu
C'est dingue comme c'est pareil que chez nous, 
  • sauf le contraire,
  • sauf des trucs.
...mais comme je l'ai lu il y a plusieurs mois, je ne me souviens plus :
  • de ce qui est pareil sauf le contraire, 
  • ni des trucs qui ne sont pas du tout pareil sauf le contraire
(je sens que ma brillante carrière de critique littéraire est fichue)

dimanche 7 décembre 2008

Bergamote et Lulubelle aux urgence (avec toute la famille)

Mars 2008.

Papazon, qui faisait tranquillement les courses avec quatre enfants, est finalement reparti en camion de pompier

à cause d'un retournement de caddy qui a blessé Bergamote, 3 ans (menton ouvert), et Lulubelle, 1 an (doigts écrasés).

Je les rejoins à l'hôpital avec le cinquième enfant.

Les blessées, qui vont plutôt bien, attendent leurs examens radiologiques et points de suture. Nous sommes 7 dans le box, c'est dur pour les gamins qui sautent en courent.

OK, me dit Papazon, je reste avec les petites,

tu n'as qu'à rentrer à la maison avec les autres enfants et les faire manger.

Non, je réponds, je reste avec mes bébés

et tu rentres à la maison avec les autres enfants et tu les fais manger.

Quoi, dit Papazon,

mais c'est moi le père au foyer.


Hé l'autre, il va où, je rétorque

c'est moi la mère, d'abord.


Aucun n'ayant concédé que l'autre avait plus sa place auprès des petites blessées, ce qui devait arriver arriva : nous restâmes tous deux, main dans la main, avec nos cinq gamins qui sautaient partout (blessées incluses) dans le box des urgences.


lundi 17 novembre 2008

Roudoudou, quand il sera grand, ira à la pêche

Je surveille scrupuleusement (et à fins bloguesques essentiellement) les signes de dérive psychologique de mes enfants, élevés par un père au foyer.

Ce jour-là, je sondais Roudoudou, 7 ans. Est-ce qu'il aura une famille quand il sera grand, Roudoudou?

  • Non, il n'aura pas de famille quand il sera grand.
  • Il vivra avec son copain M.
  • Et ils iront toujours pêcher et chasser, sans femme ni enfant pour les enquiquiner.
Bien, ils nous ramèneront donc du poisson encore plus frais que celui du marché.

Et s'ils sont à court de plombs, on découdra les rideaux de la douche.


lundi 3 novembre 2008

Papazon achète des plombs de pêche

Papazon revient du marché avec des plombs de pêche.

Koul, penseront ceux qu'inquiète le peu de loisirs que s'autorise Papazon.

Donc il s'installera au bord d'un étang tranquille dès l'aube le dimanche, loin du tumulte domestique

Meuh non, explique Papazon. 

C'est les plombs que qu'il doit coudre en bas du rideau de la nouvelle douche qu'il vient de finir pour qu'ils tombent bien droit et pas que l'eau elle aille partout sur le plancher qu'il vient de finir aussi, voyons.


Résumons: Quand Papazon s'achète des plombs de pêche, ce n'est pas pour pêcher, mais pour coudre dans l'ourlet en bas des rideaux.

(alors, quand est-ce qu'on mangera du poisson encore plus frais que celui du marché?)


mercredi 9 juillet 2008

Cher employeur, je souhaite un aménagement de mon temps de travail

Je rentre tôt du travail, ce qui permet à Papazon de transporter deux de nos enfants sur leur lieu de vacances.

Il me reste, pour une durée de quatre heures: Bébécoeur, 5 ans 1/2, Bergamote, 3 ans 1/2, et Lulubelle, 1 an 1/2.

C'est à cette dernière que je dédie ces vers

Elle portait des couches-culotte et des bottines taille dix-neuf
Et semait la terreur dans toute la maison


Bilan des forfaits commis par Lulubelle le temps de l'absence de Papazon:

  • a réduit en miettes une paire de lunettes
  • a cassé un pot de gelée de framboise, butin du cambriolage d'un placard à confiture
  • a versé à terre l'immonde liquide puant du machin où on range la brosse à chi*ttes 
  • a épongé l'immonde liquide avec les habits propres de ses soeurs.
Je ne rentrerai plus jamais tôt du travail.
Je vais même négocier un contrat à 150%.

On peut, non, dans le droit du travail? Jusqu'aux trois ans du dernier enfant, il me semble.

jeudi 8 mai 2008

Gagner de l'argent : jackpot

Très tôt, un matin, dans ma cuisine.
Je travaille de chez moi.

(estimant avoir de la marge avant le lever de quiconque, je n'ai pas encore transporté mon ordinateur portable dans mon bureau privé interdit aux enfants)


Mon fils, Roudoudou, arrive. Je travaille, je ne vais pas m'occuper de lui, il comprend bien.

Il me regarde en silence quelques minutes.

Puis.

Roudoudou (6 ans, à l'époque): Tu travailles pour gagner de l'argent, Maman.
Moi: Oui.

Roudoudou s'approche. Il passe la main sur les bords de mon portable. Tâte les ports USB et le lecteur de CD.

Roudoudou: Et elles sortent par où, les pièces, Maman?

Arf.

(marrez-vous, mais le celui qui arrive à expliquer à un enfant de cet âge le principe du salariat... je suis tout ouïe)

- page 2 de 17 -