2 heures du matin.
Bébé-coeur se réveille en pleurant. C'est rarissime.

On prend Bébé-coeur dans notre lit. On la console. Elle met sa tête dans mon cou, elle sanglote, elle a des sueurs froides. Son chagrin va et vient.

L'homme se rend dans l'étable traire la vache. Les jets de lait tièdes et crémeux résonnent contre les parois du seau métallique.
(je vous la refait : il va dans la cuisine, ouvre le frigo, remplit un biberon, passe le tout au micro-onde)

Arrff, crise de rire. Il veut donner du lait à un bébé aux prises avec une  crise existentielle.  Ou avec une crise d'appendicite. Ces mecs, alors.

Il revient. Il prend Bébé-coeur.

J'entends gloups. Gloups. Gloups. Silence. Il repose Bébé-coeur dans son lit. Bébé-coeur gazouille quelques minutes. Silence. Jusqu'au matin.

Bon, c'est donc une crise de croissance.
(je vais aller voir sur ebay si quelqu'un vend de l'instinct maternel)

 


Réponses

Ça
doit être que le lait pour un bébé ça vaut la tablette de chocolat pour
l'adulte, donc c'est le truc approprié pour la crise existentielle.
2004-02-10 08:38:31 de I&D
Michounette s'est réveillée à 5h30 (ce n'est pas aussi glorieux que toi) et j'ai du aussi traire la vache.
Dis à Monsieur que je pense très fort à lui.
2004-02-10 08:45:53 de boblebidibul
;-)

Oh moins.. L'instinct paternel existe !!!

La preuve !!!

OZ
2004-02-11 00:12:38 de Oznej..
Mdr excellent le coup de la vache.
2004-02-11 20:39:31 de Canna grippée
Si tu trouves tu me préiens mon homme a tout pris
2004-03-17 22:36:05 de racontar
Aïe, ca fait pas un peu mal à l'amour propre, ça?
2007-08-31 01:28:35 de Acr0