Papazon pourrait bien passer à la télé.

2 jours de tournage à la maison.

Jour 1 : Speed, Papazon?

La réalisatrice, escortée d'un caméraman et d'un ingénieur du son, tous trois fraîchement débarqués d'une galère de TGV

(oui, on habite en province),

... ont dû repartir illico suivre Papazon qui les attendait pour faire ses courses au supermarché. Avec les 4 enfants.

Courses finies en 1 heure et 10 minutes.

Papazon : on a traîné, normalement je fais ça en moins d'une heure.

L'équipe TV (vannés) : heu, tu pourrais pas te calmer, t'es speeeeeed.

Faut dire, ils ont couru avec leur caméra, leur micro, leur barda, sur les traces de Papazon le long des rayonnages. 

Bonne mise en jambe.

 

Jour 2 : Papazon joue le jeu

Papazon doit étendre le linge.

Pour que ce soit crédible, il faut que le linge soit mouillé.

Et pour que ce soit mignon, faut qu'on voit les différentes tailles des habits.

Papazon : tu te rends compte, ils m'ont fait remouiller du linge, propre et sale mélangé, et même du linge que j'ai dû sortir des caisses de rangements.

 

Papazon doit ranger la chambre des enfants.

Papazon : et à la fin, ils se sont rendus compte qu'ils n'avaient pas branché le son. Ils ont tout dérangé pour qu'on recommence. Ils m'ont foutu encore plus de bordel qu'il n'y en avait !

 

(vous voyez Petisuix, dans Astérix chez les Hélvètes?)