Toute cette semaine, Papazon s'est levé avant 7 heures.

Comme tous les jours d'école de toutes les semaines. Il s'occupe du lever, du déjeuner, de l'habillage et de l'amenage des enfants scolarisés (quatre).


On va faire comme si moi, pendant ce temps, j'étais déjà au boulot.

Mais en fait, non, cette semaine, je travaille tard le matin. Parce que je travaille tard le soir.

Alors, en vrai, je suis au fond de mon lit.

Dans un semi sommeil béat, je me hume avec délectation les bruits de maison, les piou piou qui piaillent, les sons familiers du petit déjeuner. Puis les enfants viennent me dire au revoir dans le lit et partent à l'école.

Trop cool.

Suis un vrai coq en pâte.
(c'est quoi, le féminin de coq en pâte? Existe pas encore? A inventer.)