Mon homme au foyer

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 9 juillet 2008

Cher employeur, je souhaite un aménagement de mon temps de travail

Je rentre tôt du travail, ce qui permet à Papazon de transporter deux de nos enfants sur leur lieu de vacances.

Il me reste, pour une durée de quatre heures: Bébécoeur, 5 ans 1/2, Bergamote, 3 ans 1/2, et Lulubelle, 1 an 1/2.

C'est à cette dernière que je dédie ces vers

Elle portait des couches-culotte et des bottines taille dix-neuf
Et semait la terreur dans toute la maison


Bilan des forfaits commis par Lulubelle le temps de l'absence de Papazon:

  • a réduit en miettes une paire de lunettes
  • a cassé un pot de gelée de framboise, butin du cambriolage d'un placard à confiture
  • a versé à terre l'immonde liquide puant du machin où on range la brosse à chi*ttes 
  • a épongé l'immonde liquide avec les habits propres de ses soeurs.
Je ne rentrerai plus jamais tôt du travail.
Je vais même négocier un contrat à 150%.

On peut, non, dans le droit du travail? Jusqu'aux trois ans du dernier enfant, il me semble.

jeudi 8 mai 2008

Gagner de l'argent : jackpot

Très tôt, un matin, dans ma cuisine.
Je travaille de chez moi.

(estimant avoir de la marge avant le lever de quiconque, je n'ai pas encore transporté mon ordinateur portable dans mon bureau privé interdit aux enfants)


Mon fils, Roudoudou, arrive. Je travaille, je ne vais pas m'occuper de lui, il comprend bien.

Il me regarde en silence quelques minutes.

Puis.

Roudoudou (6 ans, à l'époque): Tu travailles pour gagner de l'argent, Maman.
Moi: Oui.

Roudoudou s'approche. Il passe la main sur les bords de mon portable. Tâte les ports USB et le lecteur de CD.

Roudoudou: Et elles sortent par où, les pièces, Maman?

Arf.

(marrez-vous, mais le celui qui arrive à expliquer à un enfant de cet âge le principe du salariat... je suis tout ouïe)