Comment renforcer ses ongles quand on fait une chimiothérapie ?

À l’instar des produits utilisés dans la chimiothérapie qui affectent les cheveux, ils peuvent également affecter les ongles. Durant ce processus de traitement, ils sont susceptibles de se décolorer, de noircir, d’être douloureux, dédoublés, cassants, et même de tomber. Afin de prévenir ces désagréments, la meilleure méthode consiste à les consolider, grâce aux techniques suivantes.

La protection des ongles pendant le traitement

Le meilleur geste à faire, tout au long du traitement en chimiothérapie, est la coupe des ongles. C’est parce qu’ils sont plus susceptibles de se casser facilement lorsqu’ils sont longs. Cependant, vous devez éviter l’enlèvement ou la découpe des cuticules afin de prévenir leur assèchement et les douleurs. À la place, vous devez les repousser doucement.

En outre, le port des gants est fortement préconisé, lors de la réalisation des travaux de jardinage ou ménagers. Parmi les plus importants, vous devez éviter les contacts prolongés dans le mélange d’eau et de détergents. Cela permet de réduire considérablement les risques d’infection. Vous trouverez ici plus d’informations concernant la protection des ongles.

L’hydratation des ongles durant le processus

Parmi les impacts de la chimiothérapie, on reconnaît l’assèchement du contour des ongles et la détérioration des cuticules. L’une des meilleures techniques pour prévenir ce désagrément est le massage, de manière régulière. De plus, vous devez également penser à l’hydratation et au massage de vos pieds et de vos mains. Cependant, vous pouvez vous servir de l’huile de soin ou d’une crème hydratante, quotidiennement.

De toute manière, vous devez éviter l’utilisation des :

  • Lotions exfoliantes
  • Crèmes qui contiennent de l’acide salicylique, lactique et glycolique
  • Produits qui risquent de fragiliser les ongles

Pour cela, vous devez éviter tout produit qui contient du bêta-hydroxy-acide BHA ou de l’alpha-hydroxy-acide AHA.

L’application du vernis contenant du silicium

Avant chaque traitement en chimiothérapie, l’application d’un vernis sur vos ongles des pieds et des mains aide à les protéger. Cela concerne en particulier les traitements à base de Taxotère ou de Taxol.

Il est préférable d’appliquer la base au silicium, la veille de la séance de traitement. Choisissez plutôt la base incolore, permettant efficacement au renforcement des ongles. Par la suite, optez pour un vernis au silicium anti-UV ou opaque foncé, tout en appliquant deux couches. Enfin, vous pouvez finir par appliquer du top coat. Vous pouvez remplacer ce dernier par du vernis transparent protecteur.

Pour retirer le vernis, le dissolvant utilisé ne doit pas contenir de l’acétone.

Le choix du vernis au silicium

Lors du choix des vernis utilisés, vous devez plutôt privilégier les vernis fortifiants qui contiennent du calcium ou de silicium. Cependant, évitez de loin tout vernis qui contient du formol et de la colophane. Par contre, ceux qui contiennent des filtres anti-ultraviolets (UVA et UVB) constituent les meilleurs choix. Si possible, optez pour des produits haut de gamme pour une meilleure efficacité.

Durant le processus du traitement, vous devez éviter sans aucun prétexte que vos ongles voient la lumière. Ainsi, vous ne devez pas vous priver du vernis. Cette routine doit être continuée jusqu’à six mois, après le traitement.