Crème hydratante au pissenlit

Préparation d’une crème « miracle »

Le pissenlit, plus connu sous le nom de dandelion, n’est rien d’autre que cette belle fleur jaune qui parsemait nos pelouses. Avec une couleur ensoleillée qui réjouit personnellement la vue, cette usine est une véritable agglomération de ressources.

Comme les feuilles, les jeunes, vous pouvez faire des salades, avec les infusions les plus dures. Évidemment, cela ne s’arrête pas là, même avec les fleurs on peut préparer de nombreux remèdes, dans notre cas nous allons voir comment préparer une crème hydratante pour les mains.

Pour préparer cette crème, nous avons besoin :

  • 2 tasses de fleurs de pissenlit séchées
  • 2 tasses d’huile d’olive ou d’huile de coco
  • 1/4 de tasse de cire d’abeille

PREPARATION

Si vous utilisez des fleurs fraîchement cueillies, mon conseil est de les laver très soigneusement, d’abord à l’eau courante puis de les laisser tremper dans un bol d’eau chaude où nous avons ajouté une cuillère à café de bicarbonate de soude. Laissez-les tremper pendant une dizaine de minutes, rincez-les soigneusement, placez les fleurs sur un torchon pour recueillir l’eau en excès.

Changez le torchon, posez les fleurs dessus en veillant à former un seul plan sans chevauchement. On place tout dans un endroit ensoleillé, on laisse les fleurs sécher pendant quelques jours. Après le temps nécessaire, nous pouvons commencer la préparation de la crème. Dans une casserole, nous allons verser l’huile d’acier que nous avons choisi d’utiliser pour la recette, la laisser chauffer sans toutefois que celle-ci n’arrive à ébullition. Après quelques instants, nous allons ajouter les fleurs maintenant séchées.

Laissez tout « cuire » pendant environ 20 minutes à feu doux. De temps en temps, à l’aide d’une cuillère en bois, donnez un petit coup de main. Après le temps nécessaire, on donne le dernier brassage, on couvre la marmite avec le couvercle et on laisse macérer toute la nuit.

Le matin, nous enlevons le couvercle, et avec une passoire à mailles fines, nous éliminons tous les pétales dispersés dans l’huile. Si nécessaire, vous pouvez chauffer l’huile pendant quelques secondes à feu très doux. Lorsque l’huile est complètement propre, remettez la marmite sur le feu et laissez-la chauffer quelques instants.

Peu à peu, nous allons ajouter la cire d’abeille. Pour faciliter cette partie du processus, je conseille de préparer la cire à l’avance, au cas où elle serait coupée en petits morceaux au cas où elle serait d’un seul bloc. N’oubliez pas que plus les flocons sont petits, plus la cire fond rapidement.

Décantation

En attendant, nous allons préparer les bocaux en verre. Évidemment, avant de les utiliser, nous les avons stérilisés correctement à l’eau chaude puis séchés avec un chiffon propre. Si nous utilisons des pots recyclés, nous faisons très attention à ce que le couvercle ne puisse pas être utilisé s’il présente des signes de rouille. Nous sommes enfin prêts pour la décantation. Versons le liquide dans les bocaux jusqu’à ce que nous soyons presque au bord. Ne les fermez pas, mais laissez le contenu refroidir naturellement.

Fermeture

Dès que le liquide est légèrement chaud, fermez nos précieux bocaux et placez-les dans un endroit sec. Notre précieuse crème est prête à soulager nos mains, surtout pendant les mois d’hiver, lorsque les températures baissent et que la peau a besoin de plus d’hydratation.

CONSEILS POUR LA COLLECTE

Le premier conseil est de se procurer des fleurs fraîches, peut-être en les cueillant dans les prés ou les champs. Mais ne choisissez jamais ceux qui sont trop près des routes, surtout s’ils sont de grand passage. Ne récoltez que des fleurs pleinement épanouies et en bon état. Une fois cueillies, les fleurs doivent être soigneusement nettoyées.